Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 54

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 54

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 45

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 45

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 54

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 54

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 45

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/23/d337755512/htdocs/www/application/classes/Model/Post.php on line 45
Bienvenue sur le site du réseau des AMAP de Haute-Normandie

Une Normande visite les AMAP de Croatie

Betty Brubacher, la trésorière du réseau haut-normand, revient d'un séjour en Croatie, à la rencontre des "amap" locales. Elle et les autres membres, dont Astrid du Miramap, nous racontent leur voyage.

Equipe en Croatie

Dans le cadre du programme Européen GRUNDTVIG, les représentants du mouvement AMAP se sont rendus en Croatie à l’invitation de l’équipe Croate des GSR (équivalent local de notre mouvement AMAP) à l’occasion de la première réunion annuelle des groupes croates. Des représentants des mouvements Italiens (AIAB) et Belges (GASAP) ont également fait le voyage.

Cette rencontre a permis de connaître l’état d’avancement du jeune mouvement Croate et de partager les expériences des mouvements européens plus anciens. Le tout dans la perspective de l’entrée imminente de la Croatie dans l’Union Européenne le 1 juillet 2013.

La Croatie

Issue de l’ancienne Yougoslavie, la Croatie accède enfin à l’Europe avec son entrée dans l’Union Européenne le 1er juillet 2013. Située au sud de la Hongrie et de la Slovénie, le pays compte 4,5 M d’habitants et sa capitale est Zagreb. Le PIB est d’environ 48 Mds€.

Après un dîner de bienvenue dans la capitale Zagreb le vendredi 14 juin 2013, nous nous sommes installés à Vukomeriç, environ 40 minutes en voiture. Il s’y trouve un projet d’éco-village, dont les initiateurs sont aussi à l’origine du GSR de Zagreb.

Nos hôtes

Nos contacts et responsables de l’organisation sont Sunçana et Goran. Sunçana est le véritable moteur derrière la participation Croate au projet Grundtvig. Goran est très engagé dans l’opérationnel de leur GSR et a notamment animé des ateliers de fabrication de pain bio, lors de notre séjour.

Nos amis Européens

La délégation Belge était la plus importante Elle représentait les 67 GASAP de Bruxelles et nous a présenté également une initiative originale en Flandres (GASAP en cueillette). La délégation Belge était accompagnée par une équipe de tournage qui réalise un documentaire sur le mouvement en Belgique.

Les Italiens un peu moins nombreux mais aussi présents par leur spontanéité étaient accompagnés de Luca qui travaille sur un projet de recherche sur la « souveraineté alimentaire » dans le monde.

Le travail

Le samedi 15 juin le matin, nous nous sommes réunis pour mettre au point les différentes interventions « étrangères » à faire pendant les deux jours de la réunion des GSR Croates. Un avantage évident de la présence de groupes de GSR plus « mature » est de permettre d’apporter notre vécu et nos expériences respectives.

Le travail Séance de planification des interventions sous le préau.

Le programme

Le samedi après-midi était plutôt destiné à ce que chaque GSR Croate se présente et parle de sa propre expérience. On a pu constater qu’au bout d’un an d’existence les différents groupes Croates se distinguent par la diversité de leurs projets et interprétations respectives du principe du modèle agriculture alternatif. Nous avons noté que plusieurs d’entre-eux mettent en avant la richesse de l’échange humain dans le cadre de leur groupe.

Le soir c’était la fête à l’éco-village et un grand brassage des groupes Croates, leurs familles et les délégations Européennes. Le tout rythmé par de succulents plats végétariens bio et « vin » bio local.

Le dimanche était plutôt la journée « Européenne » et nos délégations se sont succédées. Les membres Croates ont montré un intérêt certain pour nos expériences respectives.

Nous nous sommes départagés pour que chacun présente un bout du mouvement AMAP : Eric la vue d’un groupe AMAP et de l’inter-AMAP Ouest de Paris, Laure la Participation Garantie Solidaire dans sa région, Betty le réseau de la région AMAP- Haute Normandie, Pascal la région AMAP – Ile-de-France et Astrid le MIRAMAP et son travail sur les financements solidaires.

D’ailleurs à ce sujet, Astrid a présenté le livre « Financements Solidaires » et fraîchement publié la semaine dernière.

Lundi 17 juin - 17 h

Nous sommes pris en charge par Danijel Balaban, le coordinateur du GSR de Pula, pour aller visiter une ferme. Nous sommes accueillis par Darko Pekica et sa famille avec des rafraichissements (eau, lait de la ferme, vin local). L’exploitation est passée en agriculture biologique depuis 2011. Le cheptel est composé de 20 vaches Grey Brown et un taureau. Les vaches sont nourries de trèfle, de foin frais, de foin enrubanné et de maïs moulu de première qualité (pour les vitamines et les sels minéraux). La production de lait est d’environ 400 litres par jour. Darko a investi dans 2 machines « distributeur automatique de lait », qui sont implantées en ville et qui lui permettent d’écouler l’essentiel de sa production à un prix équitable. Le lait non vendu revient à la ferme pour être transformé en fromage pour la consommation personnelle des membres du GAEC. En moyenne, 200 litres de lait sont distribués par le biais du GSR, chaque semaine.

20 h : Visite de la ferme de Nenad Kuftić, pionnier de l'agriculture bio en Croatie.

Nous visitons une serre avec plusieurs variétés de tomates et de jeunes plants en formations. Nenad fait son propre compost, il nous présente les différents stades de ses composts. Nous faisons le tour des terres qu’il cultive, réparties en petites parcelles peu éloignées, une dizaine de petites parcelles de maraichage. L’irrigation est difficile, la nappe est à 150 m, cela coûterait trop cher de creuser un puits. L’eau fournie par les services publics est facturée deux fois plus pour l’agriculture que pour la consommation domestique (3€ vs 1,5€ / m3).

Il cultive un grand nombre de variétés de légumes (tomates, pois, fèves, courges, tomates, patates douces, topinambour, lentille, menthe, raves, pois chiche, oignons, maïs, courges spaghetti, choux raves, choux divers, etc.).

Mardi 18 juin

17 h - Visite de la ferme de Siljan

Il s’agit d’une ferme certifiée « éco-agriculture ». Elle couvre 2 hectares et dispose de 1000 m² de serres. Elle produit une grande variété de légumes, des fraises et des plants. Le père a quitté son métier d’électricien il y a 5 ans pour travailler la terre. Le fils fait des études d’agronome et teste différents modes de culture.

La production est vendue sur le marché de Pula. Il fournit aussi le GSR de Pula : il intervient en complément du maraîcher Nenad Kuftic. Les relations avec les membres du GSR sont très différentes des relations avec les clients du marché. Il apprécie le climat de confiance réciproque.

19h distribution

Distribution de légumes en Croatie GSR de PULA : distribution hebdomadaire

Le groupe a démarré il y a un an à peu près. 190 personnes s’étaient déclarées intéressées, mais la mise en place a tardé, en raison notamment du printemps tardif cette année. Seules 20 familles ont passé commande pour le mois de juin. Il y aura un travail de réactivation à faire. Les produits proposés sont le panier de légumes, les fromages, les confitures et sirops, les anchois, l’huile d’olive et le vin. Le paiement est effectué à la livraison.

Après la distribution, nous avons eu un temps d’échange avec les membres du GSR et nous avons partagé un plat de courgettes avec des fromages, suivis de desserts variés.

Le
Le Réseau des AMAP de Haute‑Normandie